Bienvenue

Sur notre site Internet, vous trouverez des informations pratiques sur notre cabinet et notre équipe, ainsi que des fiches techniques sur de nombreux sujets.

N'hésitez-pas à nous contacter!



Cabinet Dentaire du Docteur FRANCIS DELORD

Dr. Francis DELORD,

Diplomé de la faculté de Chirurgie Dentaire de Bordeaux en 1974, Ancien attaché à l'enseignement auprès de la faculté de Chirurgie-Dentaire de Bordeaux - Enseignant au CNQAOS - Diplômé d'un CES de métallotechnie

Résidence SPLENDID
40 Allées D'Orléans
33000 BORDEAUX
Tél. : 05.56.44.64.00

Recherche

par mot-clés

Charte déontologique
La pulpite
Vous venez de consulter en urgence pour une douleur intense sur une dent. Bien que cette douleur ai été soulagée en urgence par votre praticien, cela n'a pas suffi à en supprimer les causes.

Votre douleur est causée par une réaction inflammatoire très douloureuse encore dite "rage de dent" : c'est la conséquence de l'évolution d'une carie pas ou mal soignée.

petite carie - Une carie est tout d'abord petite, puis, si elle n'est pas soignée avec les techniques appropriées elle continue à s'étendre en détruisant davantage de tissu dentaire. Petites ou de moyennes étendues, il est possible d'arrêter leur évolution sans grande difficulté.


nerf atteint - En revanche, une fois que la carie a atteint le nerf de la dent, elle provoque une inflammation très douloureuse. II est possible que cette inflammation se produise sous un plombage, un composite ou une prothèse.


mortification du nerf - L'évolution peut dégénérer vers une mortification du nerf de la dent provoquant un abcès : la douleur est alors encore plus forte, puisqu'une infection bactérienne vient se rajouter à l'inflammation et que le tout est contenu sous ces restaurations.


Que faire en cas d'urgence?

Votre praticien vous a soulagé en urgence :

L'acte d'urgence a consisté à vous soulager rapidement et à vous remettre, généralement, une prescription médicamenteuse : respectez scrupuleusement cette ordonnance afin que le praticien puisse agir sur des tissus moins inflammatoires... et donc moins douloureux

Votre praticien vous donnera un rendez-vous

Afin de programmer confortablement la durée nécessaire et le plateau technique adéquats pour traiter la cause de votre douleur. N'hésitez pas à le rappeler en cas de difficultés.

Remboursement de l'orthodontie
 - L'assurance maladie obligatoire limite sa prise en charge pour les traitements commencés avant le seizième anniversaire du patient. L'équivalent d'un semestre TO90 indépendamment de l'âge peut être obtenu dans le cas d'un traitement orthodontique préparatoire à une chirurgie des maxillaires.

La lettre clé correspondant aux actes d'orthodontie est TO ou ORT. Il existe plusieurs actes pris en charge ; La réalisation des examens complémentaires concourant au diagnostic (Moulages et analyse céphalométrique), le traitement actif, la surveillance, la contention. Le traitement des dysmorphoses, par période de six mois est côtée TO90 avec un plafond de 3 ans. (Ce remboursement n'a pas été réévalué par l'assurance maladie depuis plus de vingt ans et ne correspond plus au coût économique réel d'un traitement orthodontique avec des moyens modernes et en amélioration constante).

La première année de contention est côtée TO 75, la deuxième année, lorsqu'elle est nécessaire TO 50. Les séances de surveillance, entre deux phases de traitement actif sont cotées TO5. Deux séances sont possibles par semestres.

L'entente préalable est nécessaire pour chaque renouvellement semestriel des soins.